où la marquise montre des signes de faiblesse

La marquise commençait à comprendre qu’elle ne sortirait pas de ce bureau du quai des Orfèvres aussi facilement qu’elle avait pu quitter son appartement l’avant-veille, aux environs de dix-sept heures. Le commissaire Lognon l’avait laissée en compagnie de Décembre qui, inlassablement, lui reposait les mêmes questions. Combien de fois déjà avait-elle répété que Félicité était originaire de Pont-l’Évêque ? À combien de reprises lui avait-on absurdement demandé si son ancienne domestique s’était déjà rendue en Espagne lors de ses congés ? À quoi rimait ce questionnement sans queue ni tête que ne semblait soutenir aucune logique ? Emma regrettait amèrement de n’avoir jamais lu de romans policiers, se disant que c’était finalement une lacune déplorable : peut-être aurait-elle pu puiser dans ses souvenirs de lecture quelques astuces qui lui auraient permis de mieux faire face à la situation. Aussi parlait-elle d’abondance, multipliant détails et digressions, croyant pouvoir ainsi faire illusion et esquiver par le verbe les assauts inquisiteurs de l’inspecteur, ignorant qu’avec la fatigue, elle finirait nécessairement par se contredire et donner plus d’informations qu’elle ne l’aurait souhaité. Décembre lui parlait maintenant de Vanessa. Souriant d’un air entendu et passablement vulgaire lorsqu’il lançait ses ignobles sous-entendus sur une possible relation entre André et cette gourgandine !… André ne se serait jamais permis. Un homme droit… Et puis son éducation… Toute sa scolarité chez les Jésuites… Bien entendu, l’art de la casuistique… Elle aussi, il est vrai, une éducation religieuse, et pourtant… Mais comment osait-il lui parler ainsi de Yann-Erwann ? Avec Yann, c’était différent. D’abord, c’était un sportif, pas une bonniche ! Même si, une fois, c’est vrai… Mais comment diable cet inspecteur s’y était-il pris pour ainsi l’amener à salir la mémoire de ce pauvre André !… Lui qui, il y a si peu de temps encore… Oh ! Tout cela était horrible !… Ce qu’ils arrivaient à vous faire dire ! Des monstres !… Et puis, ce n’était arrivé qu’une fois !… Et puis, quel y avait-il à cela ? André s’était arrêté dans le couloir menant à la chambre de bonne. Il avait déclaré qu’il allait chercher un vieux dossier qu’il avait remisé dans l’une des chambres de bonnes qui servaient désormais de débarras. Emma l’avait vu, c’est vrai. Non pas qu’elle l’espionnât, non !… Elle venait simplement demander à Vanessa de se dépêcher de descendre… Ils avaient des invités le soir, et… C’est là qu’elle l’avait vu… Vanessa, aussi, avait toujours eu cette habitude insensée de perpétuellement laisser sa porte ouverte et… Oh ! Emma n’avait pas songé à mal, à ce moment-là… « Mais maintenant que Vanessa a été retrouvée avec en sa possession une bague aux armes de la famille de la Bôle… » Décembre n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Déjà deux grosses larmes coulaient sur les joues pâles de la marquise. Dans peu de temps, elle serait à point…

Publicités

2 Réponses to “où la marquise montre des signes de faiblesse”

  1. André qui besogne Vanessa dans la chambre de bonne ? Non, pas possible… Ca je ne le crois pas (pas plus que je ne croie qu’elle sortît à 5 heures, avant hier, en même temps) mais tout est sujet à caution dans ce feuilleton (je penche plus le sosie d’André – ou son frère jumeau, mais c’est déjà fait ça- et Sonia) (mais qu’est-ce qu’elle fichait là, elle ?) (faudrait lui donner un casse-dalle à Emma, ça fait un moment qu’elle a rien mangé, si ça se trouve elle va nous faire le coup de « je me sens mal, je défaille…!) (un demi de bière aussi, pas de souci) (Félicité ramenait-elle des fromages lorsqu’elle allait visiter sa vieille mère le premier mercredi de chaque trimestre ?) (elle mettait son manteau rouge à capuche l’hiver)(bobinait la sonnette, chevillait la tirette, comme de juste)

  2. c’est vrai qu’elle est malmenée, la pauvre Emma… même si, côté garde à vue, c’est plutôt soft côté méthodes! bref, André infidèle? Je crois qu’en fait on le saura demain. ça fait déjà une certitude!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :