où la marquise évoque Félicité, son ancienne domestique

Habile, le commissaire Lognon préféra ne pas aborder d’emblée l’épineuse question de l’horaire auquel la marquise avait quitté son appartement deux jours plus tôt, certain qu’ergoter sur son emploi du temps entre quatre et cinq heures, c’est-à-dire entre le moment où Vanessa avait exceptionnellement quitté son service, et celui où Emma était soi disant sortie, ne pourrait que le mener dans une impasse. Aussi préféra-t-il aborder un sujet d’apparence anodine, et questionner la veuve née Saint-Nazère au sujet de son ancienne domestique, prénommée Félicité. La marquise se lança aussitôt dans un panégyrique absolument édifiant, décrivant les qualités nombreuses et variées de cette femme qu’elle qualifia de simple et de dévouée, à l’intelligence certes bornée mais toujours animée des meilleures intentions du monde. « Et avec cela, fervente catholique, monsieur le commissaire !… Et d’une sensibilité… Tenez, une simple anecdote pour que vous puissiez mieux l’imaginer : lors de la première communion de notre fille, Virginie, elle était tellement émue qu’elle a littéralement failli s’évanouir d’émotion… Elle était très attachée à cette enfant. Lorsque nous l’avons envoyée en pension – mon pauvre mari et moi-même avons toujours tenu à ce que nos enfants reçoivent la meilleure éducation qui soit – lorsque, donc, Virginie est partie en pension, cette brave Félicité lui avait préparé six pots de confiture. N’est-ce pas charmant ? Je vous assure qu’elle était très attachée à cette petite. C’est bien simple, le départ de Virginie a été comme un choc pour elle. Avec son langage imagé et charmant de simplicité, elle se disait « minée » par l’absence de notre fille. « Minée », c’est joli, n’est-ce pas ? Si vous l’aviez vu entrer chaque matin dans la chambre de sa « petite maîtresse », comme elle l’appelait. La pauvre se tenait là, toute pataude, à regarder les murs de la pièce. Je vous assure qu’heureusement qu’elle était occupée par toutes les tâches que nous exigions d’elle. Je crois bien que sinon, cette séparation aurait été trop dure pour elle. Vous voyez à quel point c’était une femme sensible. Et d’un dévouement.» Lognon la laissait dérouler son bavardage. Il les connaissait ces petits malins qui sont prêts à vous raconter tout et n’importe quoi en croyant vous endormir. Mais il avait toute la nuit devant lui. Et à la différence de la soi disant époque héroïque du commissaire Maigret, on ne lésinait plus sur la grade à vue, aujourd’hui. Non, elle ne perdait rien pour attendre, Madame veuve de la Bôle. À la chansonnette, qu’on allait lui faire. À la chansonnette !

Publicités

2 Réponses to “où la marquise évoque Félicité, son ancienne domestique”

  1. On dirait le petit Marcel avec sa nounou, je ne sais plus où, si à Combray, voilà (je me demande si le tricot de peau vient de là) (de Combray non, mais du petit marcel) (il y a quelques années, je me baladais du côté de Guermantes) (à côte de Saint Maur des Fossés) (dit comme ça, ça perd de son charme) (c’est dans le sept sept) (mais y’en avait dans le bled) (du charme, je veux dire, pas du 7)… En tout cas, Emma de la Bole Saint Nazère cache bien son jeu (n’a pas l’air d’y toucher, alors que la Félcité si ça se trouve fait partie du comité Burma) (non, pas comité, confrérie) (ou alors collectif) (issue du Bouthan) (la dame de chambre en lévitation devant sa patronne, ça vaudrait le détour) (Félicité, sensible ? quelle blague!!!) (d’ici qu’elle ait été aussi agente du Mossad, y’a pas des kilomètres) cache bien son jeu, Emma, ça…

    • ça serait pas mal, Combray. ça ouvrirait des perspectives fabuleuses, et de tous côtés en plus. pour tout vous avouer, je la voyais plutôt venue de Pont-l’Evêque, la Félicité. Mais faut pas que j’en dise trop!…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :