où il est question de tour de manège et d’une certaine équation

Enfin revenue à elle, la marquise sortie la veille à dix-sept heures ! Sur ce dernier point, précisons encore une fois que c’est du moins ce qu’elle prétendait, et que nous avons jusqu’ici admis par commodité narrative, sans en être véritablement certain de quoi que ce soit, car rien n’empêche qu’elle ne soit sortie plus tôt. Plus tard, cela paraît difficile, en raison de l’heure à laquelle elle a été filmée sur les quais de la gare Montparnasse. Mais plus tôt… Cela pourrait changer beaucoup de choses, ou rien du tout. On n’en sait fichtrement rien. Tout ça palpite dans l’indécis, ne demandant qu’à se préciser : ça s’avance, on aperçoit une forme, ça se dessine, et puis non, ce qu’on croyait tenir s’enfuit. On a été trop brusque, on a voulu trop vite saisir, au lieu de se laisser aller, d’avancer à tâtons, là, tout doucement, d’attendre que lentement tout cet informel accepte la mise en mots, de deviner mais pas trop, supposer toujours, sans d’un coup de certitude faire tout s’écrouler comme château de cartes. C’est sensible un cheminement en creux d’histoire. Il faut prendre son temps, ne pas vouloir faire de bonds précipités vers l’avant. À quoi bon ? Rien qu’une tension, cette aventure. Une main tendue dans le noir. À tâtons, je vous dis. Pas à pas. Demain, peut-être. Demain. Mais savoir demain signifierait que tout s’arrête. Enfin = ne plus. Terrible l’équation. Et pourtant, on n’y coupe pas. Alors, non. On se gigote les méninges. On se remue les neurones. Pas ça ! Encore un peu. Une petite rallonge. Une minuscule. Tous des poivrots de fin de soirée, dans ces cas-là. Agonisants guignant le guilledou. Marmots qui trépignent et tirent la manche des grands. Un tour de manège, encore ! Un petit… Promis, le dernier ! Mais encore un. Même si la fusée ne nous mènera nulle part. Que la crinière du canasson ne flottera jamais au vent, toute de bois peint verni. Mais on veut y croire. Même pas savoir. Savoir, au fond, on s’en fout un peu. Rien qu’un prétexte pour y croire. Rien qu’un peu. Mais y croire. Tiens ! Par exemple… On dirait que la marquise, elle se lève… que tout redémarre… allez doucement avec la mécanique !… on redémarre doucement, avec doigté… un moment qu’elle était à terre la pauvre Emma… vaseuse encore… pas bien fraîche… cherche son équilibre… s’appuie au mur… un cadre qu’elle déplace un peu… celui de l’arrière grand-père d’André… Rodolphe aux favoris magnifiques… elle cligne des yeux… lisse sa jupe… et s’avance à pas chancelant vers celle qu’elle croyait être le spectre de Vanessa… et que vous, vous soupçonnez plus que fort d’être sa jumelle… Bien sûr ! Mais ça aussi, au fond, avouez qu’on n’en sait rien ! On n’en sait même strictement rien. Ni vous ni moi. À tâtons, je vous dis, qu’on avance. D’ailleurs, pourquoi ça serait pas la jumelle de Vanessa qui serait morte ? Une confusion… De la part des barbouzes au service d’André de la Bôle… Une possibilité. Rien d’autre. Mais de quoi aller de l’avant. Encore un peu.

Publicités

3 Réponses to “où il est question de tour de manège et d’une certaine équation”

  1. Son sosie… mais qu’elle a rencontré(e) mais qu’elle connaît depuis l’école; la communale ? (ça n’existait plus, allons!) : oui, encore un petit tour, du côté du boulevard Richard Lenoir ? De la rue de Grenelle ? Du musée Rodin ? Un petit tour, on adore ça, évidemment : Vanessa ? Sofia ? Virginia ? Scarlett et Rhett, ouais voilà… Autant en emporte le vent, auteur, autant, presque autant… Allez on suit, on y va et on attend oui, on va voir… Et si ça ne tient pas, c’est parce que on n’aura pas compris, ou pas suivi ou simplement oublié… On s’en fiche, on veut la suite…

  2. […] « …nous avons tenté de brouiller les pistes par tous les moyens dont nous disposions… » Le coup de la jumelle, tout de même ! Et dire que j’y ai cru !… «…poussés dans nos derniers […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :