où la marquise écoute et se désole

Un court instant, la marquise regretta d’être sortie la veille à dix-sept heures, puis elle se dit que non, ça n’aurait rien changé. Mais tant d’événements depuis hier ! Tous ces cadavres ! D’ailleurs, à propos, elle n’avait toujours pas eu le loisir d’aller se recueillir devant celui d’André. Il y avait là de quoi vous tournebouler le ciboulot, comme aurait dit sa nièce Marie-Mathilde. Pauvre petite ! Quand elle apprendrait la disparition de son oncle adoré ! Ne pas craquer ! Surtout ne pas craquer ! Résister ! Le masque ! Oui… Afficher un masque rigide… Lèvres pincées… Le regard posé sur n’importe quoi, mais absolue interdiction de croiser le regard de tous ces… Existait-il un mot pour nommer pareil ramassis de… Fixer la poignée de la fenêtre. Voilà ! La poignée. Ne pas donner l’impression d’accorder trop d’importance à ce qui se disait. Quelle platitude d’expression, ce Décembre. Cette façon qu’il avait eue d’entamer son récit : « Pas d’soucis, patron ! J’m’en vais vous expliquer tout ça en long, en large et en détails ! » Son sourire quand il avait évoqué le petit vieux derrière son tour à bois. Binet ! On croyait rêver… Un nom aussi ridicule… Et dire que c’était si souvent de pareils êtres totalement insignifiants qui pouvaient faire basculer votre destin ! Ce monsieur Binet qui ne trouvait rien de mieux à faire que de fabriquer à longueur de journée des ronds de serviette. Mais c’est que l’inspecteur Décembre avait le souci de la précision… Et cette description qu’il faisait de l’appartement de Yann-Erwann. Cet inventaire sans queue ni tête ! Mais pourquoi pas ? Après tout, l’inspecteur aurait sans doute fait un excellent déménageur. Un peu petit peut-être. Et un peu gras. En tout cas, ne risquait pas de se reconvertir dans la littérature. Mon dieu ! Devrait pourtant y songer, à sa reconversion… Parce qu’il pourrait bien avoir des surprises, monsieur l’inspecteur. Entrer ainsi chez Yann. Il oubliait qu’Emma avait le bras long et même l’oreille d’un secrétaire de cabinet à l’Intérieur. On ne plaisantait pas avec ces choses-là ! Entrer sans mandat. Certes, la porte était déjà fracturée à son arrivée, mais ce n’était pas une raison… Alfonsi, qui avait joué les cambrioleurs. Quelle tête il avait ! On l’avait drôlement arrangé. Et ce lourdaud d’inspecteur qui déclare d’emblée l’avoir découvert dans la salle de bains. Il aurait pu, au moins, ménager un peu de suspens. Ça aurait été distrayant. Pour ce que c’était drôle de se trouver dans ce bureau !… Mais non, direct aux faits ! C’est comme sa description : d’une platitude !… Et d’un administrativement alambiqué !… « Le dénommé Alfonsi ici présent, agent privé de recherches spécialisé dans le recouvrement de créances, gisait inanimé dans la baignoire. »

Publicités

3 Réponses to “où la marquise écoute et se désole”

  1. Robert ou Roger, Binet le tourneur à bois. Et son diminutif, c’est Rô évidemment. Roland, à la rigueur, comme à Ronceveau ? Pourquoi pas ?
    Ca marche bien, cette affaire-là.
    Et sinon, Marie-Mathilde, l’avions nous déjà croisée, cette jeunesse ? (vingt piges au compteur, diminutif Mama, fille de la soeur à Dédé ? on se perd à nouveau, amis c’est quand même bien fait pour Alfonsi, la prochaine fois, fera attention… pauvre chou…)

  2. Deuxième apparition de Marie-Mathilde (était déjà brièvement passée dans l’épisode du 17 janvier). Toujours se méfier des seconds rôles… Pourrait peut-être devenir personnage clé, la Marie-Ma… et Binet, a-t-il tout dit de ce qu’il a vu?

    en cas de perte ou de doute, ne surtout pas hésiter à utiliser le petit moteur de recherches intitulé « pour fouiner chez la marquise », ou, pour encore davantage se perdre, pratiquer une lecture aléatoire à partir des mots-clés!

  3. Ouais j’ai remarqué que ça s’étoffait du côté droit de la marquise… pas encore essayé la recherche, on verra… En attendant le casting cinéma (j’ai trouvé Lognon : Saturnin Fabre) (la marquise: Léa massari)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :