où la marquise se retrouve dans le bureau du commissaire Lognon

Si le commissaire Lognon ne remettait guère en cause l’idée que la marquise soit sortie la veille à dix-sept heures, il aurait cependant apprécié d’avoir quelques précisions quant au déroulement du reste de sa soirée. C’est du moins ce qu’il lui affirma durant le trajet en voiture pour le quai des Orfèvres, se refusant cependant à lui apporter de plus amples précisions. Emma eut beau le presser de questions et clamer son incompréhension, souligner l’ubuesque de la situation, sinon sa forte connotation kafkaïenne, Lognon se contenta d’afficher un étrange sourire et, afin de couper court aux récriminations de la veuve, s’empressa de consulter l’écran de son téléphone portable. Aussitôt arrivé dans son bureau, le commissaire, oubliant d’enlever son imperméable et d’inviter sa cliente à s’asseoir, s’empressa d’aller vérifier le thermostat du radiateur électrique que l’administration judiciaire, peu soucieuse semble-t-il de réaliser des économies d’énergie, avait placé sous la fenêtre. « Vous comprenez, quand on est comme moi sujet au rhume… » Mais son épatant appendice nasal ne lui laissa pas le loisir de terminer sa phrase. L’éternuement sonore fit sursauter la marquise de la Bôle qui, depuis son entrée dans ce bureau, promenait son regard vague sur le mobilier du bureau. Tout ici était terne et médiocre, à l’image de ce pantin qui avait osé la convoquer ici, sans même lui laisser le temps de contacter son avocat. D’ailleurs, depuis le début, toute cette histoire était ridicule : ridicule comme le nom de ce commissaire, ses exposés généalogiques, son rhume endémique… Non ! Trop !… C’en était trop !… Déstabilisée par cette situation si inhabituelle, en outre rendue nerveuse parce que n’ayant toujours rien dans l’estomac depuis la veille au soir, vraisemblablement emportée par la colère mais aussi un réflexe de classe, Emma soudain n’y tint plus : « Oh ! Mais vous ne savez pas qui je suis ! Vous allez entendre parler de moi, môsieur le commissaire, c’est moi qui vous le dis ! Finie, votre carrière, môsieur Lognon ! Finie ! Parce que je connais du monde, moi môsieur ! Non mais alors, vous vous croyez où ? On est en France, ici, pas chez les Soviets ! Vous m’entendez, en France ! Ah ! Vous ferez moins le malin quand vous allez vous retrouver à faire la circulation au milieu des carrefours… » Ne prenant pas même la peine d’évoquer le développement des feux rouges et des ronds-points durant les dernières décennies, Lognon, tout en enlevant son imperméable à la coupe toujours aussi désastreuse, choisit de répondre par une question : « Pour midi, un jambon beurre, ça vous ira ? »

Publicités

2 Réponses to “où la marquise se retrouve dans le bureau du commissaire Lognon”

  1. Curieux de savoir qui envoie un sms à Lognon : sa fille (ou son fils) qui fait des études de médecine légales à la Salpètrière ? sa maîtresse (ou son maître, son esclave) qui veut l’émoustiller vers midi ? sa vieille bonne (son vieux valet ?) qui lui demande où se trouve le fric pour faire les courses pour la soupe du soir et la bouffe pour ses chats (genre bourvil dans le Cercle Rouge) ? ou sa femme qui lui demande s’il rentre manger à midi (vu l’âge de Lognon, cette dernière éventualité est peu probable, sauf s’il a marié une jeunesse ce qui peut toujours être une solution de replis) ?

  2. enfin l’essentiel est qu’il a à la fin les mots qu’il faut, parce que, voyons Emma, vous avez faim et c’est assez délicieux cette idée du « jambon beurre », ça mettra la petite note couleur locale au récit que vous ferez à Yann-Erwaan si vous le retrouvez (à propos votre sortie c’était pour recueillir quel renseignement sur lui, son départ, et auprès de qui ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :