où l’on rencontre pour la première fois le commissaire Lognon

S’extrayant de la voiture des flics après être sortie la veille à dix-sept heures etc., la marquise fut accueillie par une sorte de grand échalas qui, aussitôt, lui inspira un mélange de dégoût et de méfiance : engoncé dans un imperméable, certes d’une propreté irréprochable (c’était déjà ça comparé à l’Alfonsi buveur de Suze, même si ledit privé, mais Emma ne se l’avoua que beaucoup plus tard, simple question de bienséance, possédait, tout comme Yann-Erwann d’ailleurs, ce je ne sais quoi d’exotisme qu’on rencontre dans la plupart des minorités régionales), le commissaire Lognon, puisque c’est de lui qu’il s’agissait, dans cet imperméable propre mais d’une coupe parfaitement désastreuse, affichait un air de tristesse renfrognée mêlée de fierté agressive, le tout agrémenté de deux petits yeux chafouins et fiévreux, sans oublier, last but not least, un nez protubérant aux extrémités rougies par une sorte de rhume endémique, comme Emma devait l’apprendre bientôt de cette bouche aux lèvres minces et sèches qui, pour l’instant, se contentaient de lancer : « Commissaire Lognon ! Madame la marquise de la Bôle ? Enchanté ! Et bien entendu, toutes mes condoléances, chère madame ! Mon nom ne vous est sans doute pas étranger. » Lecteur, j’ai bien conscience que cette entrée en matière est un peu abrupte, voire grossière, tout spécialement dans ces circonstances où la marquise si affligée etc., mais Lognon agissait ainsi à chaque fois qu’il rencontrait un nouvel interlocuteur, ce qui explique, entre autres, qu’il ne deviendra jamais le personnage principal du présent feuilleton : trop de répétitions, voyez-vous, l’entendre à chaque fois se présenter, comme il le faisait maintenant auprès de la marquise, lasserait indubitablement l’internaute récepteur de ces lignes, internaute qui, c’est certain, n’éprouve pas toujours une passion folle pour la généalogie. Et pourtant, le commissaire, entre deux éternuements sonores, prenait soin d’expliquer à cette pauvre Emma, tandis qu’ils traversaient les couloirs de l’institut médico-légal, qu’il n’avait qu’un très lointain lien de parenté avec ce Lognon que Maigret prit tant de plaisir à ridiculiser au cours de sa carrière: « En fait, pour être précis, le Lognon en question était un cousin remue-germain de mon grand-père paternel. Vous voyez qu’on ne peut pas vraiment parler de famille proche, hein ! »

Publicités

3 Réponses to “où l’on rencontre pour la première fois le commissaire Lognon”

  1. « Lognon en question était un cousin remue-germain de mon grand-père paternel.  » Excellent ! de la présentation de Lognon, j’en redemande. Dans l’esprit effet running-gag, c’est un succès

  2. Incommensurable est ma patience : intérieurement, l’internaute bout (récepteur peut-être, lecteur sans doute, passionné de généalogie, jamais !) de ne pas savoir si cette Vanessa (dont je sais à présent que la marquise Emma de la Bôle née Saint Nazère a, pour le moins, une idée de la raison du départ précipité à 4 heures -locales- alors qu’une demi-heure plus tard, décapité fut sur le Richard Lenoir son André de mari, et qu’une plus tard – ayant son mot écrit et sur la table de la cuisine déposé – elle même sortit pour aller – peut-être mais les présomptions sont grandes- retrouver son Yéyé pour s’envoyer en l’air – ce n’est pas non plus avéré mais c’est croustillant (et de plus culpabilisant pour notre Emma) – mais tout cela c’était hier… ) cette Vanessa donc repose sous ce drap blanc comme un linceul que va s’empresser de relever cet enrhumé à l’épaté et épatant appendice nasal de Juska (je récapitule pour les retardataires)

  3. […] le suit Si, pas plus tard que la veille, il avait suffi à la marquise, pour échapper à son ennui (c’est ainsi qu’Emma avait coutume de nommer ses vertiges existentiels qui eux-mêmes, comme on […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :