Archives de janvier 4, 2010

où l’on entre dans le récit feuilletonnesque sans bien savoir où l’on va

Posted in marquis, marquise with tags , , , on janvier 4, 2010 by michel brosseau

Sachant d’une part que la marquise est sortie à dix-sept heures, alors que tout dans sa vie allait encore bien (ou tout du moins, c’est ce qui lui semblait), et que, d’autre part, son mari a trouvé la mort au volant de sa Bentley, une demi-heure plus tôt, boulevard Richard Lenoir, dans un terrible accident mettant en cause le scooter d’un coursier, le camion d’une entreprise de maçonnerie, et un véhicule de police roulant, selon plusieurs témoins, toute sirène hurlante et à contresens, chacun comprendra aisément que le défunt ne sut jamais que sa femme avait laissé un mot sur la table de la cuisine : André, ayant exceptionnellement accordé un congé à Vanessa (je vous expliquerai les motivations de ma décision ultérieurement et de vive voix), vous vous trouverez, ce soir, dans l’obligation de  vous-même faire réchauffer votre repas. Bien à vous. Emma.